Célébrer 50 ans de digitalisation dans le commerce - et se concentrer sur les 50 prochains

Il y a 50 ans, le 31 mars 1971, l'économie moderne était née. Cela ressemble à une hyperbole, mais ce fut aussi le jour où les dirigeants des plus grands noms du commerce se sont réunis et ont développé le Global Trade Item Number (code international de l’unité commerciale), connu sous le nom de «GTIN».

Le GTIN est le numéro derrière le code-barres, le standard le plus important de l’histoire de chaîne d'approvisionnement. Aujourd'hui, le code-barres est scanné plus de six milliards de fois par jour et reste l'un des symboles les plus fiables au monde.

Il n'est pas exagéré de dire que le développement du GTIN a ouvert la voie à un commerce mondialisé et numérisé. C'est vraiment l'une des grandes réalisations inédites de l'histoire du commerce international, un remarquable rassemblement de concurrents féroces pour résoudre de vrais défis commerciaux.

Il est maintenant temps pour une nouvelle génération de dirigeants de proposer de nouveaux standards pour transformer notre façon d’échanger des biens au cours des cinquante prochaines années.

GS1 s'est récemment entretenu avec l'un des protagonistes derrière cette étape historique. Tom Brady, un ingénieur qui a développé et installé le système de scanner utilisé chez ‘’Marsh Supermarket’’ pour scanner le premier code-barres avec GTIN en 1974, nous a dit: «Des rencontres visionnaires des fondateurs de GS1 au premier scan chez ‘’Marsh Supermarket’’, au début des années 1970 étaient extrêmement excitants et stimulants. Je suis honoré d'avoir fait partie de quelque chose d'aussi bénéfique pour notre monde, de voir des entreprises unir leurs forces et s'allier pour le bien commun. Il est maintenant temps pour une nouvelle génération de leaders de l'industrie de proposer de nouvelles formes de standards qui auront le pouvoir de transformer notre façon d’échanger des biens au cours des cinquante prochaines années ».

Nous ne pourrions être plus d’accord avec ce sentiment: chez GS1, nous sommes fiers de célébrer cette étape importante - mais nous ne le faisons pas pour regarder en arrière, mais pour regarder vers l’avenir.

De nouvelles technologies arrivent, notamment des codes-barres de nouvelle génération riches en données.

Nous profitons de ce moment pour appeler les entreprises à collaborer à nouveau, maintenant pour répondre aux besoins de l'économie du XXIe siècle. Les entreprises doivent répondre aux nouveaux besoins des consommateurs et l'industrie doit trouver des moyens de déployer et de mettre en œuvre rapidement de nouvelles technologies, y compris des codes-barres de nouvelle génération riches en données.

Les standards GS1 telles que le code à barres continuent de contribuer à rendre la vaste complexité des flux commerciaux mondiaux modernes rapide, efficace et sécurisée, simplifiant toutes sortes de processus de chaîne d'approvisionnement dans presque tous les secteurs du monde entier. Cependant, étant donné que les consommateurs exigent davantage et de meilleures informations sur les produits, il est temps d'amener les codes à barres au niveau supérieur.

Les développements vers les codes-barres de nouvelle génération (par exemple les codes-barres carrés comme les codes QR), qui peuvent contenir beaucoup plus d'informations, devraient être utilisés pour donner aux consommateurs des informations fiables et remodeler le commerce mondial pour un nouveau siècle. Leur utilisation, par exemple, peut indiquer aux consommateurs si un produit contient des allergènes, s'il est biologique, et des informations sur son empreinte carbone. En fin de compte, cela offre aux consommateurs un plus grand niveau de fiabilité et de fidélité par rapport aux produits qu'ils achètent.

Il y a un demi-siècle, des concurrents féroces se sont réunis, ont mis de côté leurs différences et ont refait le commerce international pour le mieux avec le développement du GTIN. Nous avons l’occasion et le besoin de reproduire cet esprit de coopération et de leadership pour répondre aux besoins d’un nouveau siècle.