GTIN

Le GTIN (= Global Trade Item Number) est utilisé pour identifier des unités commerciales de manière unique et univoque. Chaque produit qui doit se distinguer d’un autre reçoit son propre GTIN. Le GTIN demeure inchangé si les caractéristiques de ce produit restent inchangées.

Il existe quatre structures de GTIN. Le choix dépend de la nature du produit et de l’application de l’utilisateur.

Les unités de vente au détail doivent obligatoirement être identifiées par un GTIN-13.

 

Préfixe d'entreprise GS1 (613 M1 M2 ...) et numéro d'article (X1 X2 ...)Chiffre de contrôle
6  1 3 M1 M2 M3 M4 X1 X2 X3 X4 X5 C

 

Les unités de vente au détail identifiées aux États-Unis et au Canada reçoivent un GTIN-12. Le GTIN-12 est traduit dans un code à barres UPC, tandis qu’un GTIN-13 est traduit dans un code à barres EAN. Les deux systèmes sont compatibles à la caisse.

Dans le cas de très petits produits, un GTIN-8 peut être utilisé. Les six premiers chiffres du GTIN-8 sont attribués par GS1 Algeria. Les sociétés affiliées à GS1 Algeria peuvent demander un GTIN-8 à condition de fournir un exemple de l’emballage/étiquette qui sera utilisé.

 

Série de numéro GTIN-8Chiffre de contrôle
6 1 3 M1 M2 M3 M4 C

 

Les groupages standards d’unités commerciales qui ne sont pas vendus dans le commerce de détail, peuvent être identifiés avec un GTIN-13 (par exemple, dans le cas de groupages standards hétérogènes) ou avec un GTIN-14, formé sur la base du GTIN de l’unité commerciale contenue.

 

IndicatorPréfixe d'entreprise GS1 (613 M1 M2 ...) et numéro d'article (X1 X2 ...)Chiffre de contrôle
I 6  1 3 M1 M2 M3 M4 X1 X2 X3 X4 X5 C

GLN

Un GLN (= Global Location Number) identifie de manière unique et univoque une adresse/un lieu. Il peut s'agir d'une entité juridique, fonctionnelle ou physique.

Préfixe d'entreprise GS1 (613 M1 M2 ...) et numéro d'adresse (X1 X2 ...) Chiffre de contrôle
6 1 3 M1 M2 M3 M4 L1 L2 L3 L4 L5 C

L’identification des adresses est nécessaire pour :

  • assurer des flux de marchandises et d’informations efficaces entre les partenaires commerciaux via les messages EDI
  • l’échange électronique de données dans GDSN

GRAI

Le GRAI (= Global Returnable Asset Identifier) est utilisé pour identifier des supports de manutention réutilisables de manière unique et univoque. Les palettes, les caisses et les tonneaux en sont des exemples.

SSCC

Un SSCC (Serial Shipping Container Code) est utilisé pour identifier de manière unique et univoque une unité logistique.

Une unité logistique peut être soit homogène soit hétérogène.

Chaque unité logistique reçoit un SSCC différent qui demeure unique pendant au moins 12 mois.


Extension
Préfixe d'entreprise GS1 Algeria (613 M1M2 ...)
et numéro de série (X1 X2 ...)             

 clé

I 6 1 3 M1 M2 M3 M4 X1 X2 X3 X4 X5 X6 X7 X8 X9 C

Le SSCC est l’élément qui relie le flux de marchandises et le flux d’informations.

Sur la base de l’étiquette logistique GS1 une unité logistique peut être suivie tout au long de la chaîne d’approvisionnement.

Le SSCC figure obligatoirement sur l’étiquette logistique.

De préférence, l’étiquette logistique est utilisée avec les messages EDI. Les messages GS1 EDI (comme le DESADV) moyen le plus efficace pour fournir des informations concernant un envoi de marchandises à la partie concernée.

Livres et périodiques

Les éditeurs de livres ont deux options pour la numérotation de leurs livres :
  1. la structure de numérotation 'classique' GTIN-13. Dans ce cas, l’éditeur doit être membre de GS1 Algeria et doit faire une demande de préfixe d’entreprise GS1. Chaque titre d’une publication reçoit un GTIN-13 différent.
  2. la structure de numérotation internationale ISBN. Un numéro ISBN se compose du préfixe 'Bookland' 978 ou 979, suivi des 9 chiffres du numéro de livre unique et du chiffre de contrôle. 
Les éditeurs de journaux et périodiques disposent également de deux options de numérotation :
  1. la structure de données 'classique' GTIN-13. Dans ce cas, l’éditeur doit être membre de GS1Algeria et doit faire une demande de préfixe d’entreprise GS1. Chaque titre d’une publication reçoit un GTIN-13 différent. Exemple : l'édition du lundi d'un journal X aura un GTIN différent de l'édition du mardi de ce même journal.
  2. la structure de numérotation internationale ISSN. Un numéro ISSN se compose du préfixe GS1 977, suivi des 7 chiffres du numéro ISSN, 2 positions de réserve (pour identifier par exemple une édition spéciale - par défaut ces positions = 00).

Sur les livres, les journaux et les périodiques, il est possible d’afficher des informations supplémentaires dans un second code à barres ou code 'add-on'.

Sur les livres, l’affichage de ces informations supplémentaires (comme la réimpression) est facultatif.

Les journaux et les magazines reçoivent toujours un code add-on (2 ou 5 chiffres) pour afficher le numéro de série.

Des numéros de série à 2 positions sont gérés de la manière suivante :

  • Quotidiens (ou de manière générale, publications qui paraissent plusieurs fois par semaine): les publications de chaque jour de la semaine sont considérées comme des unités commerciales différentes et sont donc identifiées par un GTIN différent. Le code add-on représente le numéro de la semaine.
  • Hebdomadaires : numéro de la semaine (01-53)
  • Bihebdomadaires : numéro de la première semaine de la période respective (01-53)
  • Mensuels : numéro du mois (01-12)
  • Publications bimensuelles : numéro du premier mois de la période respective (01-12)
  • Publications trimestrielles : numéro du premier mois de la période respective (01-12)
  • Publications saisonnières : premier chiffre = dernier chiffre de l'an; deuxième chiffre 1 = printemps, 2 = été, 3 = automne, 4 = hiver
  • Publication semestrielle : premier chiffre = dernier chiffre de l'an; deuxième chiffre = numéro de la première saison dans la période respective.
  • Publication annuelle : premier chiffre = dernier chiffre de l'an; second chiffre = 5.
  • Périodes de publication spéciales : numérotation consécutive de 01 à 99.

Standards associées