EAN/UPC

EAN/UPC est le nom collectif des codes à barres EAN-13, EAN-8 et de leurs variantes nord-américaines UPC-A et UPC-E.

Lorsque le code à barres est imprimé à pleine hauteur, il peut être lu dans toutes les directions. Cela rend le code à barres EAN/UPC particulièrement adapté à l’environnement caisse, mais aussi pour les emballages secondaires.

Le code à barres EAN-13 contient un GTIN-13. Le code à barres EAN-8 est utilisé sur les petits emballages pour lesquels un code à barres EAN-13 est trop grand. Ce code à barres contient un GTIN-8. Les codes à barres UPC-A et UPC-E sont utilisés en Amérique du Nord pour identifier les produits au moyen d’un GTIN-12. En dehors de l’Amérique du Nord, ces variantes sont peu utilisées. Cependant, les systèmes EAN et UPC sont compatibles.

GS1 DataBar

GS1 DataBar est le nom collectif pour une famille de sept codes à barres linéaires compacts.

Cinq variantes du GS1 DataBar ne peuvent contenir que le GTIN. Les deux versions étendues peuvent également contenir d’autres clés d’identification GS1 (par ex., un SSCC ou un GLN) et des attributs de données (par exemple, le poids et la date d’expiration), avec un maximum de 74 caractères numériques ou 41 caractères alphanumériques.

Dans un GS1 DataBar, chaque champ de données est précédé par un Application Identifier (AI).

Ce type de code à barres est utilisé principalement sur les articles au poids scannés à la caisse. Depuis le début de l’année 2015, tous les bons de réduction doivent également être identifiés avec un GCN encodé dans un GS1 DataBar Expanded ou un GS1 DataBar Expanded Stacked.

Les dimensions minimales pour un GS1 DataBar Stacked et GS1 DataBar Expanded Stacked sur un bon de réduction sont les suivantes :

 HauteurlargeurDimension-X
DataBar Expanded 0.9 cm 6 cm 0,264 mm
DataBar Expanded Stacked 1,9 cm 4 cm 0,264 mm


 

Le GS1 Data Matrix (version ISO ECC 200) est entièrement Bidimensionnel (2D) et peut être utilisé pour les applications où il est nécessaire d’encoder un grand nombre de données dans une zone limitée. Un scanner 2D ou « image scanner » est nécessaire pour lire ce type de code à barres.

  • Outre un GTIN, le GS1 DataMatrix peut renfermer d’autres clés d’identification et attributs de données (par ex., le numéro de lot et la date d’expiration).
  • La version carrée du GS1 DataMatrix peut combiner un maximum de 3116 caractères numériques et 2335 caractères alphanumériques. 
  • Dans un GS1 DataMatrix, chaque champ de données est précédé par un Application Identifier (AI).
  • Le GS1 DataMatrix est principalement utilisé dans le secteur des soins de santé.

GS1 128

Le GS1-128 est un code à barres adapté aux environnements logistiques et non au scanning à la caisse de sortie du supermarché.

Il est utilisé sur l’étiquette logistique et souvent sur les emballages secondaires comme les caisses, les palettes et les supports réutilisables. Outre un GTIN, un GS1-128 peut renfermer d’autres clés d’identification GS1 (comme un SSCC ou un GLN) et attributs de données (par ex., le numéro de lot et la date d’expiration). Il peut combiner des données différentes, avec une longueur maximale de 48 caractères alphanumériques et 16,5 cm de largeur. Dans un GS1-128, chaque champ de données est précédé par un Application Identifier (AI).

Attention : Le GS1-128 est différent du CODE 128. Ce dernier n’est pas un standard GS1 !

Le GS1 QR Code (connu sous le nom de QR Code 2005) est entièrement 2D et peut être utilisé pour les applications où il est nécessaire d’encoder un grand nombre de données dans une zone limitée. Un scanner 2D ou « image scanner » est nécessaire pour lire ce type de code à barres.

  • Outre un GTIN, un QR Code peut renfermer d’autres clés d’identification GS1 et des attributs de données (par ex., le numéro de lot et la date d’expiration).
  • Dans un GS1 QR Code, chaque champ de données est précédé par un Application Identifier (AI)

L’ITF-14 (Interleaved Two of Five) est un code à barres adapté aux environnements logistiques et non au scanning à la caisse de sortie du supermarché.

Il est spécialement conçu pour le suremballage, et compte tenu de ses tolérances en matière d’impression.

il est  particulièrement adapté pour l’impression directe sur les emballages en carton ondulé.

Ce code à barres peut contenir un GTIN-12, GTIN-13 et GTIN-14, mais doit toujours contenir 14 chiffres. 

L’ITF-14 est toujours entouré d’un cadre épais.

Au sein de GS1, EPCglobal développe des standards qui permettent aux entreprises d’utiliser la technologie RFID (Radio Frequency Identification) tout au long de la chaîne d’approvisionnement.

Pendant le processus de production, une étiquette électronique (tag) est appliquée sur l’objet qui peut transmettre des données au moyen d’ondes radio. L’étiquette contient un numéro d’identification unique appelé EPC (= Electronic Product Code). EPC est basé sur les clés d’identification GS1.

Les applications EPC typiques comprennent la surveillance des actifs (bacs, palettes, conteneurs...) à travers la chaîne d’approvisionnement, la traçabilité des produits (périssables), la protection contre le vol à l’étalage et la lecture de masse lors de la réception des marchandises. Le code EPC est également la clé pour d’autres informations telles que la localisation, l’état et le statut de l’objet. Ces données ne sont pas stockées dans l’étiquette, mais dans une base de données externe.

Le développement des standards se fait en collaboration avec les entreprises, les fournisseurs de solutions et d’autres organisations ayant un intérêt dans leur développement. Pour plus d'information ou pour rejoindre le réseau EPCglobal, cliquez ici.